• DU RIFIFI CHEZ LES ESPIONNES une aventure de Jimmy le para.

        Une petite pluie fine fait luire les trottoirs de  la rue ou s'engage le grand Jimmy , le para de la Bastoche . Apparemment il n'a pas le moral aujourd'hui , son patron l'envoi régler un conflit entre Mélanie et Sophie .Et la pluie qui n'arrête pas lui tape sur les nerfs .......

    .....j'ai une goutte au bout du nez que le ciel s'acharne a remplacer dès qu'elle me quitte . J'enrage de cette mission im possible connaissant mes deux adjointes . Mais pourquoi ont-elles voulues habiter ensemble et dans un endroit pareil .
        Au Service Action d'où elles arrivent , Mélanie y était capitaine et la belle Sophie , son adjointe , lieutenant  . Incorporées dans mon équipe il n'était plus question de grade .
    Elles devaient  obéir sans murmurer a mes ordres . Mais ces deux punaises usent de leurs charmes auprès de  tous les  mâles qui ont le malheur de passer a leur portée ....et même les filles au besoin quand elles sont jeunes et naïves . Comme certains mecs , a voile et a vapeur , mes deux goudous !
        C'est la deuxième fois que je fais cette rue sans trouver le numéro ter annoncé , il fait froid , il pleut , j'ai le moral dans mes pompes , des italiennes qui commencent a prendre l'eau .....et mon imper est un peu léger pour cette pluie pénétrante ...ces banlieues populaires , le paradis des pavillons "ça me suffit ",a le don de me rendre morose . C'est construit un peu n'importe comment . Beaucoup plus avec le coeur qu'avec la technique . Sont pas riches ces ploucs mais ....ils sont chez eux !
        En désespoir de cause , j'avise un trou dans la haie après le numéro bis.....un cheminement glauque entre deux haies mal entretenues ..... au bout un chalet et des cris aigus ...! Vingt diou elles sont entrain de se tuer mais....mais ....mais.... ce sont des cris d'homme et approchant je vois ....un superbe blond vénitien attaché sur une chaise et Mélanie , qui tiens Sophie en respect avec une arme.....en train de lui passer ses seins sur le visage , assise sur ses genoux !
        Mais pourquoi il gueule cet abruti ? Les seins de Mélanie sont doux.....je le sais ;
        Je sors mon feu de son étui et tire en l'air ....le gars se tait et mes deux souris se planquent en alerte .....

    - Jimmy tu nous a fait peur....
    Je libère le gus qui part précipitamment , rouge comme une pivoine .
    - aller , retourne chez "manman" ...lui crie Sophie....
    - les filles vous aller m'expliquer.....
    - c'est Sophie qui a lever ce perdreau en allant au Marché mais qui voulait se le garder ...
    - c'est tout , bon c'est fini , vous faites la paix !
    - vouiiii maître .
    Pour les calmer je leur roule a chacune la pelle du 18 juin...et me sauve avant qu'elles chauffent trop .
        Trop tard , trois baraqués style forts des halles me barrent le chemin , le petit minet  blond se cache derrière eux .
    Mes deux punaises ont compris . ils vienne nous casser la figure . Ce qu'ils ne pouvait savoir c'est que mes deux souris étaient en manque de baston depuis quelques jours .
        Ce fut bref ,trop a mon goût car c'est un plaisir de voir ces demoiselles a la chicore ! Trois hurlements , trois gus le nez dans le gazon se tenant les  choses , trois pantalons flottants dans le bassin et trois rombiers qui fuient en slip sous les applaudissements des voisins , hilares !
        Ce qui est certain c'est que mes gazelles vont être respectées dans leur nouveau quartier .
        La pluie s'est arrêtée et le soleil a fait une rapide apparition avant de se coucher laissant le ciel tout rouge . Demain fera du vent dit un vieux voisin en offrant des salades de son jardin a mes souris qui l'embrassent tendrement.
        Vas faire des beaux rêves cette nuit l'ancien .

        En revenant par la fameuse trouée , deux nouveaux voisin de mes souris me disent :
    - revenez samedi monsieur ,nous allons faire un grand méchoui en l'honneur de nos nouvelles voisines ....entre nous de bien belles voisines !
        Je reprend mon chemin , en , chantonnant ....le moral est revenu . Mission accomplie.....

         Ce samedi en arrivant en haut de la rue ou résident maintenant mes deux adjointes , les belles Sophie et Mélanie , je réalise qu'il y a une énorme effervescence . D'un petit bâtiment sur lequel on lit avec peine une vieille inscription " Parti Communiste Français . Section du Moulin neuf " des femmes sortent portant des plats de crudités et se dirigent vers le fameux trou  dans la haie . En approchant j'entend les éclats de rire de la foule des voisins de mes deux souris . Bien entendu , elles ont  revêtu leurs plus belles mini-jupes et leurs cuisses explosent au soleil victorieux des nuages .
        Le terrain est envahi de vieilles chaises , de tables en bois , souvent un vieux volet sur deux tréteaux avec un drap par dessus . Sont pas riches les ploucs mais ingénieux .
        Dans des tranchées creusées dans le sol , depuis le matin ,le bois brûle et les cendres serons bien rouges pour le méchoui . Le bistro du bout de la rue a offert l'apéritif , promo de chez Ricard . Le garage Renault a offert des tonnelets de vin ,le père du patron est vigneron sur la Loire . On a l'impression que cette rue vit en autarcie......chacun dans la mesure de ses moyens , participe a la fête et je suis mort de rire quand un grand gaillard se présente a moi .....
    - bonjour Jimmy je suis le Père Damien , prêtre ouvrier ....et je te présente Marcel , le secrétaire de Section du Parti ... je ne demande même pas de quel Parti ... ici on dit seulement le Parti car on n'envisage même pas l'existence d'un autre parti que le Parti Communiste ....
        Je comprend que ces gens qui chantent , qui dansent , sont des enfants du peuple , heureux d'être ensemble....avec leur Parti . Damien (il m'a demandé de l'appeler simplement Damien) m'entraîne a une table ou avant de déguster les tranches de mouton ......a ma grande stupéfaction il récite , non il chante , un bénédicité avec Marcel le coco .....qui en riant me précise "nous étions scouts ensemble ,lui a mal tourné" !
        Sophie et Mélanie nous rejoignent ,les larmes au yeux .... tu a vus ce qu'ils ont fait pour nous .....je ne les jamais vu aussi émues... des filles , nobles et naturellement de droite chez les communistes !
        Dans la soirée , avant de ranger le materiel et inonder les braises .....un groupes de filles et de garçons se mettent  a chanter des chants populaires , en canon , comme le Père Damien leur a appris . Après Alouette et la Claire Fontaine , des vieux chants canadiens nous racontent l'histoire de nos cousins d'Amérique .
        Je ne sais plus ou je suis , ou j'en suis , ces gens là me dépassent , c'est tout de même pas normal une telle amitié .....qui semble sans faille . Damien voit ces interrogations dans mes yeux .
    - tu sais , ils savent qui vous êtes avec tes deux punaises comme tu les appelle , ils savent que vous êtes des tueurs , froids , conscients .....mais ils n'ont pas peur de vous et savent que vos actions sont commandées par la défense de nos valeurs , de leurs valeurs .....beaucoup étaient dans la Résistance ou les Corps Francs en quarante .
        Ils sont profondément  humains , toujours prêts a secourir les plus malheureux qu'eux ... mais ils ne vont pas comprendre que le Vatican supprime les prêtres ouvriers ....j'ai reçu de mon évêque l'ordre de rejoindre un monastère pour réfléchir a un nouvel apostolat .....
    - autrement dit , tu nous abandonne lâche Marcel tristement ....
    - non , par la grâce du Seigneur nous resterons ensemble ......
    - tu sais ton Seigneur c'est comme le Secrétaire du parti , ils ne s'occupent pas des petits ....
        
        A ce moment , la voix chevrotante du "voisin aux salades" entame le Chant des Partisans , repris et amplifié par tous . Cela prend aux tripes et mes deux souris sont comme tétanisées , je ne les ai jamais vu comme cela .
        Ami entend tu ....oui nous les entendons ceux qui sont morts pour un idéal de Justice et de Liberté .
        Mais aussi autour du Père Damien les jeunes chantent "Ce n'est qu'un au revoir mes frères ,ce n'est qu'un au revoir " . Marcel me prend la main , Sophie et Mélanie nous rejoignent et avec les jeunes et moins jeunes nous formons un cercle autour de Damien dont les larmes arrosent la pelouse...sacré Damien !
        Il y a quelque chose d'impalpable dans l'air , j'ai l'impression d'assister a une fête payenne , les voix se sont tues mais soudain explose un chant violent un chant de combat ....la Marseillaise , puis ils vont enchaîner les chant révolutionnaires avec le Chant du départ et pour terminer l'Hymne dédié a Jaures ......
        C'est la  lutte finale , groupons nous et demain
        l'Internationale sera le genre humain......

        Ils connaissent presque tous les couplets ,mais la nuit tombe , les femmes commencent a avoir froid ,les enfants sommeil........doucement le grand jardin se vide mais ce n'est qu'un au revoir camarade......dans un coin de la véranda , mes deux souris se sont endormies , serrées contre moi , une dans chaque bras .....
        Les ploucs ne serons pas plus riches demain mais ils auront un merveilleux souvenirs de plus . Et moi ce soir j'ai un coeur de môme .Vive la vie .                                
    Et le lendemain    .....
        J'ai mal au cheveux ce matin , des courbatures partout  , on n'a pas idée de prendre deux filles en même temps .......dans ses bras . Tiens, elles ne sont plus là ....haaaa....que c'est bon de s'étirer et de faire sa gymnastique quotidienne ....paupiere droite ...soulever ....paupiere gauche ....soulever ...ça c'est le plus dur , elles se baissent toutes seules ... !
        Le Père Damien et Marcel qui partent travailler a la Fabrique , passent me dire bonjour .
    - alors Damien tu vas partir ...
    - non je sais pas , je sais plus , je ne comprend pas cette décision du Pape .....
    - Je croyais que l'église c'était comme l'armée , obéir et la fermer , s'exclame Marcel ....
    - en principe oui mais un frère qui travaille aussi en usine m'a téléphoné en pleine nuit , très troublé lui aussi .....
        Je passe mon bras autour de ses épaules et je lui dit ......que je le comprend , que j'ai eu du mal de quitter l'armée , mes camarades de combat , la grande fraternité des "berets bleues" ,cette particularité du 1er RCP ....Mais toi c'est plus grave tu a fait le serment de servir ton Dieu ......
    - vas Marcel ne l'attend pas , aujourd'hui il ne servira que lui ....
    - tu sais Jimmy , il y a longtemps que je lutte , parfois a l'usine une fille me demande de recevoir sa confession , comme ça , au bout de l'atelier  ....et quand elle se met a genoux devant moi ce n'est pas une gamine a qui je dois donner l'absolution que je vois mais une femme ....tu comprend une femme ,  avec des seins , des cuisses.....j'ai beau lutter , Dieu ne m'aide plus , il m'a quitter ....je ne vois plus que la fille .....
    - mon pauvre vieux tu vas souffrir....peut-être que dans le silence de la trappe ou d'un couvent tu vas retrouver ....le calme .
    - je ne sais plus , tout se brouille dans ma tête , je reflechis trop , un prêtre normal lit les Saintes Ecritures , s'imprègne de Dieu .
    Moi , a l'usine je vois les pauvres gars qui luttent pour leur vie , leur famille , je suis au milieu de leurs malheurs . Certains me demandent pourquoi Dieu est  toujours du coté des patrons....
    - tu ne peux pas prendre toute la détresse du monde sur tes épaules .....
    - tu peux parler, toi l'ancien para dont la Prière dit donnez moi tout ce dont les autres ne veulent pas ......Donnezmoi la souffrance .....donnez moi la tourmente....
    - comment tu connais cette prière ?
    - parce que je suis le Lieutenant Damien , 2eme RCP .....trois ans d'Indochine...puis retour au séminaire .....
    - escuse moi , mon lieutenant , je ne pouvais pas penser.....
    - qu'un curé pouvait-être  un ancien para  !
         Un long silence semble clore ce dialogue , Damien se lève , marche , comme un automate , de long en large , il ne regarde personne , il ne voit plus personne .
        Mélanie apparait avec un plateau , des croissants et une cafetière fumante....sa mini-jupe me semble encore plus courte que d'habitude.....découvrant ses superbes cuisses sur lesquelles ,en regardant bien , on découvre des traces des combats passés .
        Elle viens s'assoir a coté de moi ....et appelle Damien .
    - tu viens ....tu aime le café bien chaud que  tu m'a dit hier soir....
    - tu tutoie Damien ?     
    - oui , pourquoi .....c'est un homme comme un autre......
    - pas tout a fait Mélanie ....et en ce moment il souffre d'être prêtre !
    - Jimmy , dit toi bien qu'il y a des souffrances que seule une femme peut guerrir ....nous avons longuement causé hier soir a la fête ......il m'a avoué ce qui le ronge .....j'ai gardé longuement sa main dans les miennes . Tu sais que contrairement a toi je suis toujours croyante ......
    - si toutes les croyantes sont comme toi , ils ne vont pas s'ennuyer la-haut .... 
    - ce n'est pas parce que je crois en Dieu que je ne dois pas faire l'amour ....
    - et goudou , il ne dit rien ton bon dieu ...?
    - idiot ! Damien , tu viens ....ton café va être froid.....

        Mais ce n'est pas ce qui semble inquiéter Damien . il reprend ses tours de véranda , soudain s'immobilise , a genoux devant Mélanie.....pose sa tête sur ses cuisses ....
    Un lourd silence s'établit , même Sophie qui viens d'arriver de la cuisine , se fige et regarde la scène , sans étonnement semble-t-il ......puis elle sourit ....
    - c'est beau un véritable amour .....tu vois pas qu'ils s'aiment ces deux là ....
    - Sophie , Damien est prêtre .....
    - et tu veux lui interdire d'aimer ?
    - mais bondiou qu'est ce qu'ils vous ont innoculé ces cocos , depuis hier on n'entend plus que parler d'amour !

        Damien n'iras pas au couvent ....il lève la tête vers Mélanie..
    - tu veux me garder et m'aimer...
    - idiot , je te l'ai déjà fait comprendre hier soir ....
     
        Sophie récupère le plateau , me prend par le bras.....
    - viens laissons les et allons finir ces croissants a la cuisine . Viens nous nous allons faire l'amour , sans sentiments , rien que pour le plaisir . Eux sont sur la lune , restons sur terre .

        J'ai l'impression que Mélanie , la belle capitaine de Pontpetit , ne sera plus jamais comme avant . 
        Sophie me réconforte avec sa science amoureuse , heureuse d'avoir éliminé une concurrente .


  • Commentaires

    1
    Vanillette Profil de Vanillette
    Jeudi 24 Janvier 2013 à 23:28

    Voilà ! C'est bien ce que je disais... C'est un roman ton histoire. Bon, je dois aller dormir. Je suis fatiguée. Je vais faire un copié-collé de ton histoire et je la lirai tranquillement un soir. Promis ! Te fais de gros bisous.

    2
    Vanillette Profil de Vanillette
    Jeudi 24 Janvier 2013 à 23:31

    Voilà ! Je viens de la copier et elle m'a rempli 7 pages sur mon microsoft works. Tu pourrais écrire un livre Balsy ! Allez.. en attendant de la lire, je vais aller me plonger dans les bras de Morphée ! Bisous

    3
    Lundi 23 Novembre 2015 à 12:58

    Je viens de survoler ton histoire ! Comme Vanillette, je vais faire un copié-collé et l'imprimer ! Pour la lire tranquillement.

    Merci pour ton dernier commentaire... Tu deviens poète en plus !

    Bonne semaine à toi

      • Lundi 23 Novembre 2015 à 14:13

        ....mais avec les femmes j'ai toujours été poète....mort de rire 

        Merci de ton passage ici .....dans un de mes blogs .



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :