• LA NUIT DES LOUPS

     LA NUIT DES LOUPS

     

            Nous somme a la veille de la Deuxième guerre mondiale, des bruits de bottes montent de partout. Les « va-ten-guerres » surtout ceux planqués qui savent qu’ils ne la ferons pas , jouent a pourfendre l’Allemand…heu , virtuellement !

          Un bon Français , Raymond Quévenec , est théoriquement hors jeu ,il ne sera pas obligés de repartir pour Berlin la fleur au fusil . Il est dispensé de service armé .

         Dix Novembre 1918 , dernière attaque de la tranchée boche , un obus retardataire , les cons d’artilleurs , explose dans son groupe .Raymond s’écroule son pantalon plein de sang . Heureusement par un un miracle l’infirmerie régimentaire  a été rapprochée de la zone de combat .Et c’est un vrai médecin , plus chirurgien que médecin qui s’occupe de lui . 

        La blessure est nette on vas te sauver mon gars…….lui dit le major avec un bon sourire fraternel ! Puis le sourire tourne a la grimace ……par contre mon pauvre gars tu n’as plus de couilles ……..et depuis ça tourne dans sa tête ….!

       Oui il vas vivre….mais en rentrant dans son village son calvaire commence car on connait vite son malheur et un homme qui n’en n’a plus dans le pantalon n’est plus un homme .

     On murmure sur son passage….il n’en n’a plus …..il n’en n’a plus…..y peut même plus bander……et la nuit il se demande s’il n’aurait pas été mieux qu’il meure ! Les filles le regardent avec un sourire narquois, il ne risque pas de les violer !

     Pendant des jours , pendant des nuits , des années , il va vivre son calvaire , ne plus pouvoir toucher une femme . Il pense mettre fin a ses jours mais sa croyance en Dieu lui interdit ce geste qui le libérerait .

     Pourtant il a ramené une baillonette …il suffirait de la fixer a hauteur de son coeur entre deux pierres d’un vieux mur et en prenant son élan, ça rentre tout seul cette arme là ….il serait vite mort !

     Mais Raymond est un battant , il ne veut pas se suicider  , il a décidé de vivre !

     Et pour lui, vivre c’est se battre , contre la vie , contre les cons , contre ce dédain qui lui fait tant de mal ! Et l’envahissement de nos alliés Polonais par l’Allemagne vas lui donner l’occasion de montrer qu’il en a .

     

    Il veut se battre , il va se battre……

     

    Mais on ne comprend pas son engagement dans les commandos qui veillent a notre frontière  Même le major hésite a le déclarer bon pour la castagne . 

    Un commando sans couille ça fait pas sérieux dans l’armée Française .

     Il suit le long couloir qui le mène au 2eme bureau ou le vieux  Capitaine qui le reçoit doit décider si il est apte au combat .

    - mais enfin Quévénec vous trouver que vous n’avez pas été assez amoché …..et en plus dans les commandos ….

    - mon capitaine on ne tiens pas un fusil avec ses couilles , mes bras sont forts et je suis le meilleur tireur de mon club de tir…..

    - oui je le sais ….déjà en 18 vous aviez triché sur votre âge vous n’aviez que seize ans……et si je compte bien vous en avez trente-sept aujourd’hui…..

     Le brave capitaine le reconduisit au bout de ce couloir crasseux de la caserne Charras …nos casernes sont crasseuses ….celle des gens d’en face très propres ….c’est peut-être pour cela qu’ils ont commencé par la gagner cette putain de guerre.

     En le quittant il lui mit la main sur l’épaule et avec un bon sourire….

    - je vous admire Quévénec , j’aurais aimé avoir un fils comme vous !

     

    GARE DE l’EST…..

     Le train qui vas l’amener a son dépôt est rempli de civils et de militaires et comme ici personne ne connait son handicap , les femmes lui sourient et les jeunes soldats sont fiers de cet « ancien » qui part avec eux .

     Mais bientôt il lui faut quitter son wagon de troisième classe pour un « tortillard » qui crache tout ce qu’il peut sur les hommes habillés en militaires dans les wagons découverts . Bientôt , c’est l’arrivée dans une gare improvisée en pleine forêt ardennaise.

     Juché, sur une caisse a munitions , un homme dans une tenue bizarre, avec des bottes de caoutchouc au pieds , a la place des croquenots habituels de l’armée française  , les harangue . 

     Je suis le Lieutenant Maurois , je ne porte pas mes galons , ici personne ne les porte et tout le monde m’appelle Momo . Mais j’exige une obéissance absolue, seule règle de survie dans cette putain de forêt . Autre règle ,nous portons des bérets noirs , ça se voit moins dans la forêt .

     De plus pas de capotes , ces vêtements inélégants , que Momo a fait couper a la hauteur du genou . 

    Un gus arrive derrière lui , jaillit de nul part !

    - avec ça on va beaucoup plus vite que les fridolins

    - tu sais je suis nouveau j’ai pas encore expérimenté…..

    - t’inquiète pas ça va vite venir ,moi c’est Luc et toi ?

    - Raymond , mais tu peux m’appeler Ray….mais t’en a dans le pantalon mon pote , a ton âge t’engager dans les commandos…..mais pourquoi tu t’es engagé ?  

    - parce que justement , j’en ai plus dans le pantalon….

    - quoi !

    Luc a fait un bon et regarde Ray effaré…..

    - tu déconne ?

    - non Luc blessure en Novembre 18 …….dernière attaque , dernier obus , dernière connerie d’un général borné ?

    - bah mon pauvre vieux….

    - non Luc , je suis vivant ….enfin….pas complètement car la vie sans une femme a aimé ce n’est pas tout a fait la vie…..alors pour moi reste le combat  ….et l’amitié puisque je n’ai plus droit a l’amour .

    - Ray je t’admire …. tu sais ici la vie peut être courte car toutes les nuits nous passons la frontière pour tâter les défenses des boches……et nous « travaillons » par groupe de deux ….je peux demander a Momo que tu sois mon co-équipier …….

    - d’accord Luc

     

     Et dans ce contexte particulier de la « fausse guerre » du début, une grande amitié vas naitre entre celui qui se nomme lui-même l’amoché et Luc qui n’est peut-être pas sans problème non plus .

     Les commandos qui s’infiltrent toutes les nuits dans le territoire allemand comprennent vite que le fou de Berlin a découvert sa frontière pour tout porter sur son invasion de la Pologne . Ils comprennent vite qu’en face d’eux il n’y qu’un minimum de troupe et pas les plus aguerris . Alors Momo fait remonter a l’Etat-major les renseignements et lance ses hommes de plus en plus loin chez les Allemands ….

     Cette nuit encore……

    - Luc attention a droite…..bouge plus …..

    Ray se rapproche doucement et réalise que le petit fil tendu a 10 cm du pied de Luc est un piège la mine doit être là……

    Tous les deux reculent dans leurs traces et se regardent….la faire sauter ? Mais ils en ignore la puissance……alors Ray n’en crois pas ses yeux . Luc a sorti de sa poche un fil souple …il fait avec beaucoup de précaution une boucle autour du fil de la mine……fait signes Ray de reculer avec lui …et ils se couchent derrière un petit tertre . Ray respire très fort ….avec un petit creux a l’estomac …les deux hommes se regardes….

    - vas y ….murmure Ray d’un voix un peu déformée  par l’angoisse du résultat …..Luc d’un coup sec tire sur le fil et se couche dans l’attente de l’explosion….rien …..mais prudent ne se relève pas tout de suite….quelques minutes passent et Ray entend nettement le déclenchement d’un système automatique . Il a compris….

    - Couche toi Luc….mais Luc aussi a compris et ne s’est pas relevé…..

    Les balles de la mitrailleuse automatique passent en miaulant au dessus de leur tête …réglée pour tuer un maximum elle doit tourner sur un trépied……

    Déjà les deux copains scrutent l’ombre des sapins et repèrent vite la lueur des tirs de la bête infernale . Ils comprennent vite que la hauteur du tir est constant….alors en rampant ils se rapprochent ….tout en observant….mais a ce moment ….

    …un claquement sec de la culasse leur indique. que la bête n’est plus approvisionner .

    - t’as entendu  oui mais prudence tout de même…

    - ouais répond Luc ,le gavroche de la bastoche….

     

     Mais pour se décharger de cette anxiété qui les tenaillaient depuis le début de l’action , ils se mettent a rire tous les deux .En approchant ils réalisent que l’arrêt du tir est simplement du a une rupture de la bande d’alimentation ….il reste une bande entière dans la caisse sous le trépied .

     Ils se regardent et une idée folle leur vient a l’esprit « et si on retournais l’arme contre eux…. » Rapidement Luc débranche  le système automatique sur le trépied , tourne la mitrailleuse a l’opposé .

    Ray a compris ,il se précipite et engage une bande . En 18 il était le meilleur tireur a la mitrailleuse de sa section . Il arme la bête …il est près a tirer .

     Des bruits leur indiquent que les teutons montent voir le résultat de leur piège , avec de gros rires car pour peur eux personne ne peux en en avoir réchappé ! 

     Les voila ,presque enfile indienne , se courbant sous les grands sapins . Ray les laissent approcher puis déclenche un tir qui fait tomber les allemands comme sur un jeu de quille…..quand soudain un cri dans la nuit …. »Halte au feu » …il a reconnu la voix de Momo et son doigt quitte la queue de détente de l’arme .

    - vous êtes complètement cinglé , vous avez déclenché un acte de guerre sans ordres supérieurs…….

    - mais Momo c’est eux qui ont commencé….

    - non ce n’était qu’un simple piège ….

    - si je fais un rapport a l’E.M vous êtes bon pour la tôle….mais je ne le ferais pas .

    - Luc explique a Ray comment je punis les conneries…

    - Ray , a tour de rôle , il va nous foutre son poing dans la gueule mais il n’y aura aucune trace de punition !

     

     Et Ray suivit de Luc , descendirent vers le camp en se frottant la mâchoire …….

     

            Mais leur livret sera vierge de toute punition….et puis un coup de poing pour trois mois de prison …ils sont nettement gagnants !

     

     Momo les appela sous sa tente pour leur expliquer leur faute supposée . Et  leur  …..

    « Nous , commandos , savons que les allemands n’ont que de vieilles troupes a nous opposer , la masse des panzers et leurs troupes d’assaut sont en Pologne et que le fou de Berlin a joué au poker pensant que ni les anglais ni les français attaquerons les premiers en raison de l’état d’esprit de leur peuple contre la guerre . Nos E.M pense aussi que la forêt ardennaise nous protège des panzers et que la ligne Maginot fera le reste .

    Alors les ordres sont formels , on bouge pas , alors que nous pouvons prendre a revers leurs troupes engagées en Pologne . Les Polonais appellent au secours mais ni Londres , ni Paris , n’autoriserons la moindre action belliqueuse . Pauvres Polonais ! »

     

     Luc et Ray sont atterré , ainsi tous les risques pris chaque nuit par les hommes a Momo ne servent a rien ! Mais inlassablement ils vont retourner les chercher ces renseignements .

    - Luc si nous n’avons pas le droit de faire feu…….nous nous défendrons au couteau !

    - ouais , comme a la Bastoche…….hurle Luc en riant …..

     

     

     

    LA NUIT DES LOUPS

     

     Les deux hommes se regardent fixement , farouches , la haine de ceux d’en face se lit dans leurs regards. Ils ont tous les deux une bonne raison de ne pas les aimer les frisés .

     

    Luc…Luc Temposky , a encore des parents la-bas en Pologne et ne comprend pas que son pays d’adoption ,la France, ne leur porte pas secours , malgré ses engagements….

     

    Ray …. Raymond Quevenec , lui c’est son infirmité qu’il veut leur faire payer…

     

     Et ces deux hommes vont devenir des fauves , ils vont se battre comme des fauves….ils vont semer la terreur dans une infime partie du territoire allemand mais suffisamment étendue pour que leurs responsables locaux s’en inquiètent…..ils les obligent a étoffer leurs patrouilles !

     Momo a vite compris que rien ne les arrêterai et que le »Halte au feu »n’a aucune prise sur des tueurs a l’arme blanche . Car c’est ce qu’ils sont devenus ….. des tueurs….des tueurs froids et lucides !

     Ce soir ils ont décidé sans en parler a Momo de pénétrer dans le bâtiment ou s’est installé l’Etat Major d’un régiment de panzers , face a la forêt , que les grands généraux Français ont déclarer infranchissable pour des chars .

     Dans la nuit deux ombres progressent assez rapidement dans la forêt, évitant les pièges des voisins . Ils savent ces deux là les moments ou les sentinelles deviennent nerveuses ou ont tendances a avoir les yeux paresseux par un sommeil qu’elles répriment avec peine .

     

    - Luc , gaffe a gauche du premier tank le mec est endormi ……

    - vu……dans deux minutes il dormira pour l’éternité chuchote Luc….

     

    La deuxième sentinelle repérée par Ray , l’oeil de lynx de l’équipe, semble inquiète…..mais s’écroule doucement….Luc est infaillible…..

     

    Ils font vite , s’emparent sans bruit des sacoches du mayor , commandant , le groupe , qui ne pourra plus rêver  qu’il rentre dans Paris a la tête de ses chars ! Saint Pierre l’a déjà renvoyé chez Belzebuth…….

      Mais Ray ,malgré son oeil de lynx n’a pas vu le mince fil d’acier qui relie une des sacoche a une espèce d’alarme….qui hulule dans le camp…..des lumières s’allument…des hurlements partout…..un projecteur commence a fouiller l’espace devant les bâtiments……çà va être l’enfer pour les deux loups……des hommes en arme jaillissent des tentes a coté des chars….ils sont pris au piège ….

     

    INTERMÈDE

     Je ne vous ferais pas un cours magistral , mais simplement rappeler en les vulgarisant les événements de cette époque . 

     Selon les engagements que nous avions pris avec la Pologne , les « alliés » , anglais et français , auraient du intervenir dès le début de son invasion .Mais sous la pression des pacifistes des deux peuples et d’une grande partie de la classe politique . Les dirigeants des deux nations vont discuter pendant qu’Hitler finit d’écraser la Pologne .

     Et pourtant les fameux commandos et espions en tout genre multipliaient les rapports indiquant que les troupes a la frontière franco-allemande étaient dérisoires , le fou de Berlin ayant engagé ses « panzers divisions » et ses troupes d’élite en Pologne .

     A cette époque nous avions le meilleur char du monde , le B1 Bis , et les allemands le craignaient . Un colonel , Charles de Gaulle , les commandait mais les vieilles ganaches du commandement Français lui préféraient l’infanterie , toujours considérée par eux comme la reine des batailles .

     Hitler avait joué un coup de poker en pensant que ni les Français ,ni les Anglais ne bougeraient . 

     Et après ? Ce fut sa  guerre éclair ….et l’invasion de la France !

     La ligne Maginot ,colossales fortifications……contournées !

     Les fameux forts belges censés protéger nos plaines du nord , imprenables de face….les allemands ont utilisé leurs parachutistes et les ont pris en se posant dessus..pas prévus par nos amis belges….et la courageuse petite armée belge ne put rien faire contre le déferlement des panzers…..

     La sois-disant forêt ardennaise infranchissable par les panzers , selon nos grands stratèges…encore une erreur ….qui aurait fait rire Guderian ,le patron des panzers qui la traversèrent cette forêt…..

     En fait nous avions tout faux et c’est dans cette tourmente que je vous emmène avec Luc et Ray……mais n’ayez crainte je n’oublie pas l’amour…..

      

     

     

    LA FURIA FRANÇAISE

     

    Pris au piège …cela semble évident et les allemands le crois !

     

     Le mayor en second considérant qu’ils ne peuvent s’échapper , hurle…

    -ne tirez plus je les veux vivants……

           Erreur tragique monsieur le mayor , les deux lascars en l’entendant sont morts de rire , ils n’en demandaient pas tant , en zigzaguant entre les obstacles , ils laissent tomber derrière eux pleins de petites boules….et un extraordinaire feux d’artifice vas se déplacer au ras du sol …..en touchant le sol les petites boules explosent ….ho la belle rouge …ho la belle bleue et bien d’autres qui aveuglent les soldats ….et puis certaines laissent échapper du gaz lacrymogène……la pagaille s’intensifie les allemands se cognent les uns aux autres….s’engueulent , se tapent même dessus , croyant avoir affaire aux « franczouses » ces deux démons qui continuent a fuir……

     Arrivés en haut de la dernière petite levée de terre il remarque une silhouette sous un sapin…….Momo est là !

     

    - alors bande de couillons vous êtes fiers de vous ?

    - ho oui ….répondent en choeur Ray et Luc

    - donnez moi  votre butin ….au rapport dans ma tente dans une demi heure…..

    - bien momo , répondent encore hilares les deux loups tricolores…..

     

    Une demi-heure après sous la tente a momo….

     

    - vous savez ce que vous avez fauché aux Allemands ?

    - non momo on a pas eu le temps de regarder répondent Luc et Ray….

    - vous m’avez ramené les ordres de l’EM Allemands pour cette panzer …..avec le plan précis pour la traversée de la forêt…..et la destruction des annexes non fortifiées d’une partie de la ligne Maginot …

    - bah alors « la haut » ils vont bien êtres obligés de nous croire les grands généraux  s’exclame Ray….

     

     Momo répond par un haussement d’épaule…..car il n’y crois plus !

    - nos officiers supérieurs locaux ont autre chose a faire , ils préparent la fuite vers le sud au cas ou les allemands passeraient par la Belgique !

     Ils se rappellent le coup de faux des Allemands en1914 qui passant par la belgique devait tourner autour de Paris et venir encercler les armées Françaises massées en Lorraine ……

    - ils ont peur que cette fois ci les Allemand le réussissent ce coup de faux….

     

     Priés par Momo d’aller a l’infirmerie pour leurs petites blessures lors de leur cirque chez les panzers , Ray remarque tout de suite que la nouvelle infirmière est drôlement gironde et que sa blouse a du mal a contenir une poitrine avantageuse……mais comme lui n’a rien a lui offrir ….il ne répond pas a son sourire admiratif ! 

     Luc ne se ferait pas prier mais Line ne vois que Ray…le héros du commando par son âge et ses exploits avec Luc ……Ray dont la main a involontairement caressé sa cuisse …Ray et ses yeux bleus qu’il pose a la dérobée sur ses seins…..Ray qui voudrait encore prendre une femme dans ses bras….l’aimer, la caresser , la pénétrer….enfin agir comme un homme….que face a l’amour il n’est plus !

     Pourtant…….

     

    …. il ne peut s’empêcher de la déshabiller des yeux . Elle n’est plus jeune mais encore belle. Sous sa tenue d’infirmière , un peu étroite pour elle , l’amphore de son corps se dessine a merveille . 

     Elle continue a lui sourire mais lui reste froid …..jusqu’au moment ou il a une réaction irraisonné , lui le solide , le commando sans peur , qui fait toujours face aux aléas de la vie , Ray le terreur des fridolins , se met a pleurer !

      Des larmes coulent lentement sur ses joues , traçant des sillons , dans la poussière forestière……

     Alors elle prend un linge , lui essai ses pleurs et en déposant un baiser sur son  front elle murmure…

    - je sais , Ray , ne pleurez plus….ne pleurez pas …

    - vous savez Ray , une femme peut vous aimer autrement …

         Et tendrement elle ouvre sa blouse , lui fait caresser ses seins….

     

         Alors il se laisse faire en pensant qu’elle extrapole un peu …..….beaucoup ….son rôle d’infirmière….mais ce qu’il ne peux pas savoir c’est le trouble qui a envahit Line …..trouble, qu’elle ne comprend pas vraiment et qu’elle voudrai combattre . Elle ne comprend pas pourquoi , cette épave d’homme la trouble . Pourtant elle sait que jamais il ne pourrait lui donner le plaisir total , ce plaisir intense qui , dit-on ,fait grimper les femmes aux rideaux…….

          Pourtant il la trouble , elle apprécie la douceur de sa main sur ses seins . Depuis le temps qu’il est privé de ce plaisir elle aurait compris qu’il lui malaxe la poitrine , qu’il lui pelote violemment , sans respect pour ses fragiles petits tétons …..mais non il continue a pleurer doucement en la regardant intensément et sa main se fait zéphyr ……

     De longues minutes se sont écoulées, elle s’est même agenouillée pour qu’il puisse mieux la caresser car maintenant il lui caresse le visage , le cou , les épaules…..elle a envie de se dénuder complètement , elle devient folle sous les caresses d’un homme qui dit n’en n’être plus un …..et pourtant jamais elle n’a ressenti un tel trouble , jamais un homme normal ne l’a mise dans un tel état …..elle est a deux doigts de l’orgasme sans être pénétrée ….

     Ils ne peuvent pas se quitter du regard comme accroché l’un a l’autre …

     Des bruits dans le couloir….Line se rhabille rapidement…..le major apparait ….

    - que vous arrive-t-il Line ? …..vous êtes toute rouge …..

    - c’est l’effort, j’ai voulu redresser l’armoire bleu……

    - laissez ça Line , je suis sûr que Raymond pourrais le faire……vous avez terminé de l’examiner , vous avez soigné toutes ses blessures ?

    C’est Ray qui répond…..

    - oui Major, toutes et sans douleur , elle a des mains de fée…

    - mais non Raymond, dit le Major en riant , seulement d’infirmière !

     

     Luc après son examen par Line et quelques  pansements, rejoint Ray pour rentrer au camp .

    - dis moi tu lui a fait du gringue a l’infirmière elle n’a pas cessé de me poser des questions sur toi ?

    - non rien de spécial……

    - bah c’est pas l’impression que j’ai eu ….

     A cet instant la sirène d’un Stuka déchire l’air , annonciatrice de l’horreur ……

     Le deux commandos ont compris et plongent sous le char stationner là , en espérant qu’il ne soit pas la cible du bandit ailé . Mais ce salaud visait autre chose !

     

     

     La grande croix-rouge peinte sur le toit de l’infirmerie ne l’a pas protégé….le pilote n’a pas hésiter a libérer la petite bombe qui file vers sa cible….l’explosion éventre le batiement….des hurlements de douleurs s’élèvent…pendant que le deuxième avion lâche son engin de mort sur les blessés encore valides qui fuient le brasier …..c’est la boucherie , la tragique horreur de la guerre .

     Luc , entendant les avions s’éloigner, sort de sous le tank , Ray aussi , qui subitement , découvrant l’infirmerie en flammhere , hurle …Lineeee …..! Et malgré les efforts de Luc qui essai de l’en empécher , il rentre dans les flammes a la recherche de celle que déjà il aime …..

     Il ne sent pas les brulures des bouts de toiture qui lui tombent sur le corps, protégeant ses yeux , il l’aperçoit enfin , inanimée……sa blouse tachée de sang , le sien ou celui d'un blessé  ...

    s’étale comme un grand coquelicot ! Ray se penche et perçoit son souffle….elle est vivante…..avec Luc , car lui aussi est entré dans les flammes , par amitié , ils l’enveloppent dans un drap et la sorte a temps de l’infirmerie dont le reste de toiture s’effondre derrière eux.

    En l’espace de moins de dix minutes, deux sentiments se sont exprimé avec force , l’amour et l’amitié ! Luc est entré dans les flammes pour ne pas laisser son copain , son frère de combat, seul dans le danger .
    Ils déposent Line sur un lit , dans un batiement annexe, et Luc courre chercher un médecin…par chance le major était a l’exterieur de l’infirmerie… vite il arrive aupres de Line .
    Ray ne peut s’empêcher de pleurer, il comprend que ce corps ensanglanté , c’est celui de son amour car cette femme lui a fait comprendre qu’il avait encore droit a l’amour, ce n’est pas une infirmière qui lui a fait caresser ses seins par pitié . Non , c’est une femme ,qui par un élan subit , comme un coup de foudre, lui a fait comprendre qu’elle l’aimait .Il ne pouvait savoir qu’elle savait tout de lui depuis son arrivée au camp, qu’elle connaissait son dossier par coeur et l’admirait plus que les autres commandos, pour son âge, pour son courage et un certain charme. Il ne pouvait savoir qu’elle attendait tous les matins le retour des commandos .Il ne pouvait savoir que lorsque les larmes ont mouillé ses yeux il y eu en elle comme une explosion transformant son admiration en amour .
    Le major a vite remarquer les larmes dans les yeux de Ray, Luc aussi, tous les deux , comprirent en cet instant qu’ils assistaient a la naissance d’un amour , tragique dans les circonstances du moment . Mais il fallait sauver Line .Les trois hommes s’employèrent avec douceur a la déshabiller , son corps sublime se dévoila sans une seule plaie , le sang sur la blouse n’était pas le sien…..le major , pourtant blasé , laissa échappé « elle est belle »…..
    Une infirmière qui n’était pas dans le brasier vint doucement la laver et la rhabiller, en faisant sortir les deux commandos . Le major rassura Ray . Elle a sans doute été simplement assomée et va reprendre ses esprits . Ray vous viendrez demain matin prendre de ses nouvelles car pour le moment elle est commotionnée et vas reprendre lentement ses esprits. Ray était trop loin pour l’entendre quand des lèvres de Line s’échappa un seul mot …Ray …puis dans un chuchotement …je t’aime !

     

      


  • Commentaires

    1
    Jeudi 3 Mars 2016 à 06:11

    Je découvre tes blogs, doucement ...

    Un bel exercice d'écriture !

    Bon jeudi, bien frisquet, mais le vent s'est calmé ... un peu.
    Bisoux, jean
     
    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    2
    Dimanche 13 Mars 2016 à 13:42

    simple essais.....oKi

    3
    Lundi 14 Mars 2016 à 17:57

    Pourquoi tu avais un bonnet chez toi, sur la photo de ton entête ? sarcastic 

      • Lundi 14 Mars 2016 à 18:10

        ben , c'étais pour faire "Conteur" au coin du feu.......

        Bisous ma gosse

        ton pépé Jean

    4
    Jeudi 17 Novembre 2016 à 16:44

    bonsoir a toi c est l avatar de mon blog

    je le trouve normal , tu ecris toi aussi je reviendrais lire tout ça 

    bonne soirée et bienvenue dans mes mondes

    elyci

      • Jeudi 17 Novembre 2016 à 19:56

        Celui là oui mais le premier était assez accrocheur yes

        Tous les avatars n'ont pas forcément une signification  .....

        Bonne soirée , mais j'écrit moins..... tu sais j'étais dans les tout début de cette grande aventure de l'internet dit "familial".....

        Bisous du soir

        Jean dit Balsy

         

    5
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 10:39

    bonne journée a toi

    j espere que tu vas bien

    bisous elyci

    6
    Dimanche 20 Novembre 2016 à 11:07

    bonjour tu vas bien c est cet avatar la

    je l aime bien , c est plus moi enfin question medievale

    ps autre ok

    bon dimanche bisous elyci

      • Dimanche 20 Novembre 2016 à 17:45

        Bonsoir ma belle , je passe accessoirement sur ce blog qui me sert surtout a stocker mes histoires après leur parution sur mon blog principal "Elle est chouette la vie"

        Bisous

        Jean

    7
    Lundi 6 Février à 14:11

    Je découvre ton blog, il est très bien fais, moi qui aime bien lire je viendrais faire des visites ; bonne journée et bises amicales de Colette

      • Lundi 6 Février à 21:31

        Bonsoir mais si tu veux du mouvement faut aller sur mon blog principal  "ELLE EST CHOUETTE LA VIE" ....celui ci est seulement destiné a stocker mes histoires.....

    8
    Dimanche 12 Février à 09:21

    Bien vu, cher Jean.... à l'impossible nul n'est tenu....J'espère que ton repas au restaurant était bon....Passe une bonne journée....Christian

    9
    Vendredi 17 Février à 09:40

    Le printemps est arrivé à Brive...

    Touchons-le du doigt, partageons-le, très bonne journée en ce vendredi.....

    10
    Dimanche 19 Février à 18:40

    Ben oui, cher jean, c'est chouette la vie.... j'aime aussi les chanteurs que tu nommes... On a profité du soleil, du beau temps en promenant les chiens à travers Objat et son lac....

    11
    Lundi 20 Février à 11:12

    Bonjour Jean 

    J'ai beaucoup de difficultés à lire le commentaire que j'écris

    J'ai une très mauvaise vue et les écrits sont trop clairs, j'écris un peu à l’aveuglette Je découvre.

    J'ai lu l'histoire, une belle fin ! 
    Bonne journée 

    Méline

    12
    Dimanche 9 Avril à 07:31

    Oui je me souviens ,mais lors du changement d'ordinateur j'ai perdu pas mal de contact  ,  je vais vite te remettre dans mes favoris  ,  passe un bon dimanche   

    13
    Dimanche 9 Avril à 19:11

    Un petit coucou sur ton blog pour te souhaiter une bonne soirée ; aujourd'hui je crois que beaucoup de gens ont profité de ce grand soleil pour aller dans la campagne ou au bord de l'eau ; il faut profiter de ce beau temps pour s'aérer et etre au contact de la nature ;  Bises amicales de   COCO

    14
    Lundi 10 Avril à 07:03

    Coucou . .c'est moi

    Un petit clic sur mon CLAVIER ,

    Et je me retrouve ici avec toi,

    La distance n'existe pas, et qu'importe le jour et l'heure,

    Si tu n'y es pas, il y a quand même un petit mot pour toi

    donc je te souhaite une magnifique journée

    remplie de douceur et de tendresse

    Gros bisous  BONNE SEMAINE  

    je fais la nounou  j'aurai peu de temps  cette semaine  mais je viendrai jeter un œil , je viens d'aller à ton bar hihiihii

      • Lundi 10 Avril à 08:12

        Bonjour ma belle.....mon blog principal c'est tout de même"Elle est chouette la vie" mais grâce a vous mes amies et amis , tous mes blogs vivent , c'est merveilleux .

        Bonne journée , bonne semaine......

        Gros Bisous

        Jean dit Balsy

    15
    Jeudi 13 Avril à 08:10

    ☀⋱⋰⋱⋰⋱☀bonjour   

    ☀⋱⋰⋱⋰⋱☀.C'est la ronde du bonheur 

    .☀⋱⋰⋱⋰⋱☀Qui passe sur ton magnifique blog 

    ☀⋱⋰⋱⋰⋱☀Pour y déposer

    ☀⋱⋰⋱⋰⋱☀❤Le cœur de l'amitié 

    ☀⋱⋰⋱⋰⋱☀Afin que tu puisses profiter

    ☀⋱⋰⋱⋰⋱☀D'un super weekend de Pâques

    16
    Jeudi 13 Avril à 08:31

    Merci ma belle

    Bonnes fêtes de Paques

    Bisous

    Jean

    17
    Dimanche 16 Avril à 17:59

    Contente de te retrouver grâce à ton commentaire...

    Ecrire ses souvenirs est un bon exercice et une bonne thérapie.

    J'espère que tu vas bien !

    Bises

      • Dimanche 16 Avril à 21:04

        Bonsoir ma belle.....tu sais sur mon blog principal  ELLE EST CHOUETTE LA VIE tu es toujours dans la petite liste des amis .

        j'espères que tu te porte au mieux , moi c'est le moins mauvais comme tous les gens de mon âge....pleins de problèmes mais je vis . Alors je ne me plaint pas......je n'avais jamais penser vivre jusqu'a mes 84 ans.....au mois d'octobresarcastic

        Bisous ma belle

    18
    Lundi 17 Avril à 07:00

     

    bonjour mon ami

    hé oui ....nous voila déjà lundi

    j arrive doucement dans ton petit monde 

    avec toute mon amitié 

    afin de te souhaiter une bonne matinée 

    et une excellente journée

    ainsi qu une  bonne semaine 

    bisous ton amie encore occupée ce jour !!!!

    19
    Lundi 24 Avril à 07:20

    ╠♥╣*** BONJOUR ***☼

    ╠♥╣C'est sur le sentier de l'amitié ☼

    ╠♥╣___Que je t'ai rencontré ☼

    ╠♥╣Depuis je viens m'y promener ☼

    ╠♥╣____Pour venir y déposer ☼

    ╠♥╣Toute ma tendresse à ton égard ☼

    ╠♥╣-----Laisse moi pour aujourd'hui ☼

    ╠♥╣------ ------Te souhaiter ☼

    ╠♥╣.......Une bonne journée et une bonne semaine ☼ 

      • Lundi 24 Avril à 08:05

        Merci ma belle, cheminons ensemble sur ce sentier.....tu as raison la tendresse quand on prend de l'âge est le plus beau des sentiments.....preservons la douceur de cette amitié .

        Jean

         

    20
    Jeudi 27 Avril à 06:40

    .Bonjour  BALSY .

    Me voici a pas de velours-
    avec des mots de tous les jours.
    Un passage parmi ton univers.
    afin d'y déposer un commentaire.
    Petite pensée petit message
    en survolant tes magnifiques pages
    passe une très belle journée
    un très bon jeudi
    ♥ *♥ *♥* ♥* ♥* ♥ *♥ *
    Gros bisous 

      • Jeudi 27 Avril à 07:01

        Bonjour ma toute belle

        mes mots en ribambelle

        s'élancent vers toi

        un matin de joie

        pour que nos vies 

        fassent envie

        Gros bisous

        Jean

    21
    Samedi 29 Avril à 06:35

    Bonjour  

    un petit clic sur mon écran d'ordinateur

    et je me retrouve ici avec toi,la distance

    n'existe pas et qu'importe le jour et l'heure

    si tu n'y es pas il y a quand même un

    petit mot pour toi je te souhaite une

    excellente journée et un bon weekend 

    gros bisous

      • Samedi 29 Avril à 07:29

        Bonjour ma belle

        Je suis là mais plus souvent sur mon blog principal " elle est chouette la vie"......ou hier j'ai eu un gros problème......

        Bonne journée et gros bisous ma belle

        Jean dit Balsy

    22
    Lundi 1er Mai à 06:05

    Comment  je fais pour aller sur ton autre blog !!

    Jolies clochettes parfumées,

    Apportez joie, chance et gaieté,à Balsy   bises   

      • Lundi 1er Mai à 08:15

        dans ta "Recherche de site " tu fais balsy.eklablog.com  et ensuite ELLE EST CHOUETTE LA VIE.......

        Bisous

        Jean dit Balsy



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :