• LES SÉMINARISTES ET LA PETITE CULOTTE DE MELANIE , SUR LE CAUSSE DU DIABLE

    C'est l'aventure de Jimmy , ancien para comme moi , qui m'a fait rire le plus . Mon copain Jimmy a toujours eu beaucoup de problèmes avec les femmes . Faut dire qu'il est beau , qu'il a les yeux bleus et qu'il sent bon le sable chaud .....non qu'il sentait bon le sable chaud.......quand il est revenu d'Algérie dans les années cinquante .
    Bien plus grand que moi , des épaules de déménageur , il impressionne les mecs et fait pâmer les gazelles .
        L'officine d'Enquêtes en tout genre et de protection de personnalité , qui l'a embauché est dirigé par Gérard , un ancien para aussi . Cela fait maintenant plus de quinze ans que Jimmy fait ce métier . Mais écoutons le , raconter cette histoire ........
     
        Ma coéquipière , l'ex capitaine Mélanie de Pontpetit , sachant que nous devons aller rechercher un personnage important dans un château , a revêtue une robe longue , très chic qui moule son corps a merveille . Mais comme elle a plus l'habitude de la mini-jupe ou du pantalon , elle se prend le pied dans sa robe , plonge a l'horizontale dans la voiture dont la porte , heureusement est ouverte, se retrouve a plat ventre sur le siège passager et la tête entre mes cuisses ......

    - Mélanie , retire toi de la , les passants vont appeler police-secours et monsieur le curé va être choqué ......

        Elle se redresse furieuse de mon refus d'apprécier la situation . Elle réfléchit deux secondes ,repart en courant , jupe relevé au dessus du genou , complètement décousue sur le coté et reviens toujours en courant en minijupe . Celle d'aujourd'hui ressemble a un kilt écossais mais en beaucoup plus court . Les cuisses de Mélanie attirent un petite caresse de ma main . Elle aime bien ! Et la petite culotte de Mélanie est affolante de dentelles et de transparence .

        Notre patron nous a doté d'une berline aux vitres fumées et légèrement blindée ....... on pourrait vous jouer une symphonie en 9 m/m , a-t-il précisé !
        Un homme averti en valant deux , avec Mélanie nous serons quatre . Dans notre palace roulant , qui roule sans bruit , elle viens de s'endormir . La démone , capable   d'escalader l'Everest et de descendre au plus profond des océan , est comme une enfant , a moitié allongée sur la large banquette de la Beaulieu , sa tête appuyée sur ma hanche . Par moment je lui caresse les cheveux et je vois comme un sourire sur ses lèvres .
        Les huit cylindres de la "bête" ronronne souplement et endorment encore plus ma belle équipière . Après Orléans
    la route bien droite me permet de lancer notre carrosse a près de 140 ..... son maximum malgré le moteur un peu trafiqué .
        Mais après Limoge je suis bien obligé de ralentir . C'est seulement vers 8 heures du soir que nous découvrons cette minuscule vallée dans cette région des Causses .
        Le Château semble accroché a la paroi , presque en équilibre instable , accessible par une route , dont certains virages m'obligent a manoeuvrer . Une silhouette se dégage de la paroi a l'amorce de la dernière rampe . C'est une jeune et jolie femme ......je vais vous guider me dit-elle car votre voiture est bien large pour notre petit château . Marchant devant le capot , j'ai tout loisir d'admirer un petit cul serré dans un jean délavé .
        Le passage sur le pont-levis est un grand moment et si elle ne m'avait pas guider , j'aurais pu mettre une roue dans le vide . En souplesse je gare mon paquebot dans une grande cour que ne laissait pas supposer ce gros tas de pierres .
        Surprise ....pour moi , Mélanie saute au cou de notre guide !

    - Jimmy je te présente , le lieutenant Sophie de la Roche   mon ex-adjointe du 2eme bureau.......
    - Sophie je te présente Jimmy , mon équipier , mais attention c'est un grand prédateur......dit-elle en éclatant de rire .   
    - Mélanie ,tu sais bien que je n'ai pas peur du loup .....en me  regardant avec un sourire ravageur .

        Mais ça va pas recommencer . J'en ai assez de jouer les faux-mâles dominants , alors que ces faibles femmes n'ont qu'une envie , m'ajouter a leur tableau de chasse . Je suis sauvé par l'arrivée de trois séminaristes , des grands radis noirs , accompagnés de leur mère , aussi austère que ses triplés . Regardant Mélanie elle précise .....
    -ma fille il faudra vous habiller pour le dîner ,votre tenue est indécente .......
    -cousine c'est la mode a Paris lui répond Sophie .....
    Le regard méprisant qu'elle reçu en retour lui fit comprendre qu'au château , la mode de Paris était détestable . Pendant  ce temps , Mélanie , se penche, sous un vague prétexte , sur ses chaussures , fait admirer sa petite culotte , aux trois boutonneux , qui deviennent rouges , a la limite de l'apoplexie . Je sens que tout cela va tourner au drame , je chope Mélanie par le bras , l'enmenne vers notre guimbarde et en passant devant Sophie " Par saint Michel et tous les saints , trouve lui une robe , vite avant que les radis noirs lui sautent dessus ! "

        Un grand silence s'en suivit . Tout rentra dans l'ordre sauf que pour Mélanie , la robe , prêtée par Sophie , la moule tellement qu'elle me semble plus "'indécente" que le kilt . Avec le kilt elle montrait sa petite culotte , avec la robe au tissus léger, ce sont ses seins libres et sans soutien gorge , qui dessinent un rêve de séminariste .
        Les deux jeunes femelles papotent comme des midinettes se racontant leurs premiers amours . Mais autour de la table , point de "client" ! Ou nous cache-t-on ce personnage si important ? Et pourquoi a-t-il besoin d'une voiture blindée et de deux gardes du corps , spécialisés dans les coups fourrés , nous !
        Un des trois radis noirs m'apprend que le causse au-dessus du château s'appelle le Causse du Diable . Comme il a l'air un peu plus ouvert que les autres je lui demande s'il connaît le but de notre visite......
    -oui bien sûr , ramener a Paris Monseigneur Lecoin et la jeune demoiselle qu'il a sauvé des griffes de la mafia ......on dit que c'est sa nièce . Elle se drogue et a suivit volontairement un mafioso . Monseigneur a réussit a  la  faire enlever pour la sauver de l'enfer ......
    -est-elle heureuse de cet enlèvement ?
    -pas réellement , notre médecin a du lui faire une piqûre pour la calmer ..... elle était comme folle !
    -autrement dit , elle n'apprécie pas votre Paradis .
    -mon frère il ne faut pas blasphémer me répond le radis noir avec un ton pincé ......

        N'ayant plus qu'une chambre de libre , Mélanie a hâte de se retrouver seule avec moi . Car pour elle nos missions communes lui permettent de m'enlever à Ninette ....pour une nuit ! J'ai compris que de toute façon , quoi que je fasse elle arrivera a ses fins .
     
        Mais elle m'apprend que c'est pas la nièce mais sa fille , celle que nous devons protéger , Monseigneur ayant batifolé avec une jeune oiselle dans un château d'une organisation caritative catholique . Les voies du seigneur sont impénétrables mais pas celle de l'ex-demoiselle Lecoin de la Haute Borne ....... jeune soeur de Monseigneur Lecoin . Il s'en passe des choses dans nos campagnes profondes . Monsieur le comte de la Haute Borne couche avec ses filles et le frère aîné engrosse sa plus jeune soeur .
        Mais les hauts murs de ces propriétés provinciales ne laissent pas filtrer les turpitudes de ces oiselles qui , tous les matins , têtes baissées , mains jointes , se rendent a la messe .
        Par moment je me demande si Mélanie n'est pas plus saine que ces fausses pudiques de bonne famille . Mélanie aime l'amour , elle aime le faire et ne s'en cache pas . Elle n'a jamais pensé un seul instant que cela pouvait être un péché a confesser . La confession , pour elle , c'est un truc bizarre , elle considère les curés comme des voyeurs et depuis qu'un de ces grands radis noirs a glissé une main sous sa jupe , au catéchisme , elle fuit tout ce qui s'appelle religion . Mais elle ne subit pas son partenaire , elle le choisit !

        Ce matin , nous sommes prêts a embarquer nos clients et Sophie nous accompagne . Les deux filles sont en tenue camouflée , Monseigneur et l'oiselle aussi . C'est Sophie qui l'a voulu ainsi . Sophie et Mélanie ont de velléités de commandement qui m'énervent . D'un ton rogue je remet tout ce petit monde au pas et donne l'ordre de départ . 
        Les deux rambos femelles sont a coté de moi sur la banquette et Sophie appuie sa cuisse contre la mienne sous l'oeil noir de Mélanie . Copines oui , mais pas partageuses . Je m'attendais a une possible attaque du mafioso mais pas a un problème avec les deux souris . Ils ont du droguer la fille-nièce car elle est complètement amorphe .
        Par précaution nous ne prenons pas la route normale sur le causse , le causse du diable avait dit le radis noir . Mais je dois freiner brutalement , un tracteur agricole venu de nulle part , s'immobilise devant nous . Un homme en  saute avec une arme a la main....... vacille sur la route , car Sophie , s'éjectant de la voiture ,     après un roulé-boulé magistral l'a salué de deux bastos (balles) en plein buffet .
        Le Monseigneur s'est couché sur sa fille sur le plancher entre les sièges pour la protéger mais elle hurle a plein poumon et tétanise un deuxième larron qui finit sous le talon de Mélanie ....hurlant lui aussi . Il est vrai que ma coéquipière lui a drôlement savaté les choses ..... qu'habituellement elle caresse !
        Mais le plus cocasse c'est que le pantalon de Mélanie , trop grand pour elle, lui tombe sur les souliers , elle s'en extrait prestement pour faire face a un troisième individu , qui a la vue de cette petite culotte si rigouillarde a une seconde d'hésitation ......mortelle pour lui . Il bascule dans le petit ravin en crachant ses poumons .
        Le mafioso qui sort de la grosse berline a hurlé .....trop tard .....je la veux viv....anteeee...... et me regarde avec des yeux étonnés avant de s'affaler avec une dague effilée dans la poitrine . En me retournant je vois le sourire de Sophie qui n'a pas loupé sa cible . Le deux derniers occupants de la limousine noire fuient en courant mais les balles de Mélanie , bien appuyée , sur un petit rocher , les culbutent sur les bas-cotés .
        Ainsi une équipe mafieuse de six individus a été anéantie en moins de cinq minutes par mes guerrières . Le
    Monseigneur semble avoir pris plaisir a sa situation couché sur des rotondités agréables . Leur propriétaire s'est rendormie ......
        Mélanie a donc encore trouvé le moyen de faire admirer cette petite culotte . L'évêque , faux-jeton , lui demande de se rhabiller et j'ai juste le temps de mettre ma main sur la bouche de la belle , dont les yeux font des éclairs , pour éviter les noms d'oiseaux qu'elle allait lui destiner .
        J'avise le patron qui fera , comme d'habitude le nécessaire avec le pouvoir civil . Mais Sophie jalouse de l'effet de Mélanie en petite culotte , décide qu'il fait trop chaud et je me retrouve avec deux minettes presque a poil !
        Le reste du voyage se partagera entre les grognements de l'évêque qui s'est remis en tenue sacerdotale et les ronflement de sa fille a qui il a fallut injecté une autre dose pour qu'elle se tienne tranquille . Quand a mes deux terreurs , elles se sont rhabillées avec des mini jupes tellement courtes que l'évêque a manqué d'en avaler son chapelet .
        Ce matin dans le bureau du patron les filles se trémoussent sous les félicitations de Roger .
    - Jimmy , j'ai une bonne nouvelle pour toi , j'ai reçu l'accord de ses chefs pour que Sophie rentre tout de suite dans ton équipe.........
    -noonnnnnnn ........
    - si ....et tu vas avoir les deux plus belles anciennes espionnes a ton service .....
    - Au secours !

        Décidément la vie n'est pas un long fleuve tranquille .....


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Mai 2011 à 13:31
    salut excuse , j'ai fini par tourvée . une bien belle histoire avec des jeunettes bien feministes ,j'adore .
    quelle verve!!!
    bonne journée manu
    2
    Vendredi 13 Mai 2011 à 14:39
    et bien, c' est du oss 117 de ma jeunesse, tout y est ,même les monseigneurs.
    Mais c' état bon dans ma jeunesse, là je me tasse un peu !
    bonne journée jean amitiés


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :